• 🔥20% de réduction pour 50€d'achat jusqu'au 31 août 2020 sur nos ancienne collections.🔥

La Culture Skate à Tokyo

La culture skate et le streetwear sont souvent associés, et cela est justifié lorsque que l'on voit toutes ces marques venant à l'origine du monde du skateboarding et maintenant connue de tous comme des marques majeures du Streetwear (Supreme, Palace, Vans...).

1/ Les Spots

En ce qui concerne les spots, Tokyo se situe probablement au même niveau que les Mecques du skate mondiale comme Barcelone, Guangzhou et San Francisco.

Il y a pas mal d'endroits "skatable" dans la ville, ainsi que manger des ramen de classe mondiale et fréquenter les bars de Shibuya.

Ne faites pas comme cette histoire d'un américain qui fut arrêté pour avoir tag sur un mur de chantier en état d'ébriété. En France, il aurait été libéré probablement au bout de 24h avec une tape sur les doigts. Mais pas au Japon, il a passé 10 jours et nuits en prison avec une amende de 500€!

Il existe d'innombrables histoires de ce genre. Tout le monde a entendu parler d'un "gaijin" qui a poussé les règles un peu trop loin au Japon et qui en a subi les conséquences. Au dire de tous, le Japon est strict, ce qui en fait un endroit difficile pour le skateboard.

Mais bien qu'il y ait une abondance de rails à hauteur de genoux, des rebords de marbre parfaits et des rampes pour vélos au bord de chaque escalier, ce n'est pas un endroit facile pour faire des figures. Que vous tourniez pour un rôle professionnel ou pour votre prochaine story Instagram, filmer dans les rues de Tokyo est un travail carrément difficile.

2/ Skate & Tokyo, des lifestyles aux antipodes

Le skateboard est presque considéré comme "violent" à Tokyo, ce qui manque pas d'une certaine logique. La culture japonaise est basée sur la politesse et vous pouvez le ressentir avec acuité lorsque vous marchez dans la rue.

Il n'y a pas de déchets en vue, les wagons de train sont envahis par un silence assourdissant et les gens se saluent littéralement en s'inclinant. Le patinage de rue, en revanche, est généralement bruyant et intrusif, ce qui rend les habitants difficiles à supporter.

À ce stade, on pourrait penser que la scène du skate à Tokyo a l'air un peu merdique, mais en fait, elle est super solide. Le jour, les gens du coin patinent dans les différents skateparks qui parsèment la ville.

Komazawa, Setagaya et Tamachi sont les plus centraux (le Nike park de Shibuya a récemment fermé), puis un peu plus loin de la ville se trouvent Hachioji et Maihama. Le patinage de rue se pratique surtout la nuit, lorsque les rues sont moins encombrées et que la sécurité est moins présente.

LAISSER UNE RÉPONSE

Les commentaires doivent être approuvés avant de s'afficher


RETOUR AU SOMMET